Réseau des jardins partagés d'Auvergne-Rhône-Alpes
Accueil > Ressources > SOLIDARITÉ ET COLLECTIF

SOLIDARITÉ ET COLLECTIF

Retours d’expériences des jardiniers

L’Oasis de Gerland, la Légumerie

Le jardinage ainsi que les ateliers cuisine ont un but premier : créer des liens entre les personnes, des moments d’échanges, de découverte de la cuisine des légumes comme la découverte de ses voisins. L’intérêt est de faire naître un plaisir collectif, autour de pratiques éco-reponsables de jardinage et d’une alimentation délicieuse et saine.

Le potager de quartier, lieu idéal pour jardiner, composter, bavarder, se reposer :

L’équipe de jardiniers se réunit tous les vendredis après-midi au jardin partagé de la Réserve, rue Benjamin Delessert, Lyon 7 .
Le groupe décide du plan de culture, dispose d’un carnet de liaison afin d’échanger sur ce qui a été fait ou récolté au jardin.
Le(s) salarié(s) de l’association animent les activités aux côtés des jardiniers référents.
Les récoltes sont partagées entre les différents jardiniers présents et peuvent aussi alimenter des ateliers de cuisine.
Le jardin partagé est également ouvert sur le quartier grâce à son composteur collectif, où les habitants du quartier peuvent venir déposer des épluchures.

Cuisiner ensemble :

Les activités de la Légumerie ont pour objectif de sensibiliser à la saisonnalité des fruits et légumes et au plaisir d’une alimentation diversifiée et goutue.
Le repas cuisiné est vendu à prix libre, voire offert. L’objectif est de faire naître des liens de convivialité entre cuisiniers, équipe de l’association, personnes de passage venues déguster le repas préparé, membres de la structure d’accueil mandataire.

Après 6 années d’activités, l’association a pu vérifier le besoin de nombreux d’entre nous de retrouver le plaisir du collectif.
Le jardinage, le compostage et la cuisine permettent dans l’action, de faire tomber des barrières entre les gens, jeunes, moins jeunes, actifs, retraités, personnes traversant des moments difficiles...

Pour en savoir plus allez sur le blog de la Légumerie

Jardins de la Providence

Bernard M., animateur, rappelle le cas remarquable de Cuba connu depuis la levée de l’embargo : « C’est grâce à la solidarité des gens entre eux que les pratiques agro-écologiques se sont développées pour subvenir aux besoins alimentaires vitaux : échanges de moyens, de semences, de récolte en excès,… Les gens n’hésitent pas à demander ce dont ils ont besoin, de l’aide, des légumes, des fruits ou à en fournir quand ils peuvent… : à nous de nous en inspirer ! »

Les jardins de la Providence sont composés en majorité de jardins familiaux, déjà 65 parcelles en 2015 (50 ou 100 m²). En plus de ces lots individuels, des espaces communs ont été aménagés : un jardin expérimental et pédagogique (400 m²), un jardin dédié à la banque alimentaire (400 m²), un espace réservé pour le centre pénitentiaire (SPIP), des tables à jardiner surélevées pour jardiniers en fauteuil roulant, un verger, des haies séparatives, des ruches, etc.

Les liens entre parcelles individuelles et espaces collectifs sont pensés afin de favoriser les synergies. Des journées de travaux collectifs sont programmées : fauchage des allées et du verger, débroussaillage, taille des haies, préparation de la parcelle Banque Alimentaire. Une journée de visite des lots individuels et des jardiniers est organisée pour faire le point des pratiques de chacun. Des achats groupés de matières sont organisés : paille, foin, BRF, compost.

Le Jardin Pédagogique et Expérimental est animé par Bernard Mercier (Le Site du BRF, brfgeneration.fr) à travers des temps d’animation avec les groupes affectés à chaque parcelle. Danuta Bodet, administratrice, est la responsable technique du projet ; elle cultive son jardin à la Providence et assure et répond aux besoins de chaque groupe et participant. Des journées portes ouvertes sont organisées ainsi que des accueils d’écoles ou de groupes demandeurs.

Sur les parcelles du jardin pédagogique et expérimental, les thèmes de culture et de pratique sont décidés ensemble. Un journal de bord écrit collectivement mémorise les travaux effectués, les observations, les récoltes, ce qu’il reste à faire, etc, stocké sur un Google Drive.

L’association souhaite étendre ses pratiques solidaires : production de semences et de plants à repiquer et leur échange solidaire au sein du jardin, confection d’une « banque de simples » pour repiquage dans les parcelles individuelles, achats groupés de matières, matériels communs, séance de broyage et de coupe de tuteurs, etc.

Le Pré Santy

« L’image du quartier est changée, cela ne se limite pas aux adhérents et au noyau de l’association »

Pour les jardiniers de Pré Santy, la chose la plus importante dans le jardin est de créer du lien social, intergénérationnel et culturel dans le quartier, avant de créer une terre nourricière. Il a donc été primordial pour eux de réfléchir au fonctionnement collectif des jardins.

Pour ce faire, c’est environ une réunion par semaine qui est organisée afin de gérer l’activité jardinière et conviviale, de maintenir de lien, de concevoir, échanger, débattre…

Les réunions se font au centre social de proximité où sur le jardin lorsque le centre social est fermé. Il y a en moyenne entre 5 et 10 participants. Un compte rendu est rédigé et diffusé aux adhérents. Pour faciliter la communication entre jardiniers adhérents, une fiche qui répertorie les coordonnées de chacun a été réalisée. D’autre part, un système de référent de clé à été mis en place. En effet, ils se sont rendu compte que le fait que tous les jardiniers possèdent leur clé était un facilitateur d’accès mais aussi un piège pour le collectif, car les jardiniers ont plus tendance à s’organiser individuellement. Aujourd’hui, seulement 6 jardiniers ont les clés du jardin pour éviter ce travers.

D’autre part, le dynamique collective du groupe de jardinier est entretenu grâce aux événements liés à la récolte ou à la transformation des produits du jardin. Chaque année, ils font des confitures ensemble, de figues, de rhubarbes ou du fruits rouge du jardin, et se les partage. A l’automne, la fête de la soupe organisée avec le centre social leur permet également de se retrouver entre eux,mais aussi avec des personnes extérieures au jardin !

Le Jardin du Paradis

C’est plus sympa avec des espaces conviviaux…

Dès le départ, le groupe de jardiniers a décidé de poser comme intention la volonté que ce jardin soit un espace ouvert vers l’extérieur, notamment en accueillant des jardiniers vivant hors de la résidence du Paradis.

Quelques années plus tard, le jardin vit tout le temps. Dès qu’il fait beau, les jardiniers d’ici et d’ailleurs se retrouvent. Tous ceux qui le souhaitent participent et s’investissent. Les responsabilités et les tâches sont partagées, et ça tourne. Heureusement, car les forces vives s’épuisent !

Des commissions avec des référents permettent de partager les responsabilités :

  • Travaux ;
  • Animations ;
  • Partenaires.

3-4 journées de travaux annuelles créent des liens et rassemblent les jardiniers. Les temps forts (les fêtes de l’automne et du printemps) sont des moments de partage et de convivialité avec les visiteurs. Pour accueillir dans une ambiance détendue, chaleureuse et conviviale, les jardiniers ont décidé d’aménager le jardin avec un four à pain, des bacs de cultures adaptés au public spécifique et des espaces de convivialité.

L’objectif est que tout le monde ait plaisir à se retrouver et à travailler ensemble.

L’aire de compostage, ouverte, amène aussi les personnes de la résidence qui ne sont pas adhérentes au jardin à le côtoyer.

Le jardin est également un espace de jeu et de découverte, d’exploration et d’apprentissage pour les enfants et un support nature pour les nounous qui donnent rendez-vous aux parents au sein de ce cœur de verdure fleurie…

"J’avais la possibilité de récupérer des palettes au « boulot »"
"Tout le monde en parlait… Alors je me suis lancé !" un jardinier bricoleur

Pour les jardiniers, le jardin est avant tout un lieu de convivialité. Il offre vraiment l’occasion de rencontrer ses voisins, sans quoi, ça ne se serait pas fait ! Le groupe a donc souhaité aménager des espaces qui favorisent les moments de rencontres et accueillir notamment les voisins plus ou moins éloignés.

Un jardinier bricoleur s’est inspiré d’internet pour de se lancer dans du bricolage-palette, en y ajoutant sa touche personnelle et en prenant en compte les bonnes idées du groupe. Le fruit de ces installations génère de réels moments de partage entre les jardiniers.
Les palettes sont le produit de la récupération, elles n’ont donc rien coûté. Les aires conviviales ont été montées et assemblées : bancs, tables, tonnelles, ... Des bambous permettent également de filtrer le soleil et de donner un aspect appréciable au tout.

Des décorations et des peintures apportent en plus une note colorée dans le jardin, même en hiver. Les bacs de culture aux couleurs vives et attrayantes ainsi que l’aire de convivialité pour les enfants, ... tout est fait pour que chacun se sente bien au jardin.

Un four à pain a également été installé, permettant l’animation de moments conviviaux autour d’un plat cuit au feu de bois dégusté ensemble.

Les Deux Rives

Le jardin les Deux Rives dépend de l’association Au Potager Solidaire. Cette association de loi 1901 porte une épicerie sociale et solidaire, située dans le centre de Beaurepaire. Son objectif est de permettre au plus grand nombre de consommer des produits locaux, frais et de qualité. Ouverte à tous sur simple adhésion, elle promeut la convivialité et la mixité sociale. Elle compte aujourd’hui environ mille familles adhérentes et une soixantaine de producteurs partenaires.

En fonction des revenus dont il dispose, l’adhérent est « solidaire » ou « bénéficiaire ». Il paie ainsi en fonction de ses ressources (calcul du « reste à vivre »). C’est l’équilibre entre « solidaires » et « bénéficiaires » qui permet à tous de s’offrir les mêmes produits de qualité.

Les Deux Rives est un jardin de production maraîchère dont l’objectif est de fournir l’épicerie solidaire en légumes de saison. Tout ce qui est cultivé et récolté au jardin est livré à l’épicerie puis vendu aux adhérents. Comme le jardin fait partie du projet de l’association, les adhérents « bénéficiaires » profitent d’un tarif diminué de moitié par rapport aux adhérents « solidaires », ce qui n’est pas le cas pour les produits des producteurs partenaires (vente à perte). De plus, l’épicerie s’engage à proposer trois produits en promotion au minimum par semaine. Les légumes du jardin couvrent généralement cet objectif. Toute surproduction est également mise en promotion pour tous les adhérents afin d’éviter le gaspillage.

Les Deux Rives se définit comme un jardin solidaire, ouvert à tous les adhérents désirant participer à la vie associative. Il compte une dizaine de bénévoles fortement impliqués dans la production. Certains sont « bénéficiaires », d’autres « solidaires ». Les objectifs de chacun sont multiples. Sortir de l’isolement, faire des rencontres, lier des liens d’amitié, participer à une activité concrète, être acteur d’un projet écologiquement responsable et socialement utile. Les jardiniers-bénévoles sont les producteurs même si la responsabilité de la production revient au jardinier salarié. Chaque matin, celui-ci propose un café, un thé et présente les tâches du jour. Les récoltes à faire, les plantations, l’entretien des cultures. Chacun se propose spontanément pour telle ou telle activité en fonction de ses capacités. Le jardinier-salarié ajuste les équipes pour qu’elles soient équilibrées. Ils les accompagnent pour affiner la compréhension des consignes, montrer les bons gestes, vérifier que cela fonctionne puis les laisser en autonomie.

Lorsque le collectif ne suffit pas pour assurer toutes les tâches de jardinage, il organise une demi-journée « coup de pouce » pendant laquelle d’autres adhérents viennent mettre la main à la patte.
Même si les déjeuners sont pris au jardin pendant toute la saison, des repas plus formels sont organisés une fois par mois. C’est l’occasion pour informer les bénévoles sur les activités à faire dans les semaines à venir. Ces temps de partage sont importants car ils permettent de souder les relations, d’affirmer que le collectif est là et que c’est lui qui permet cette belle production maraîchère et solidaire !

Jardin Oasis Rigaud

« Il y a deux instances de référence liées à la vie de l’Oasis : le Mat, une association avec son conseil d’administration et le comité de gestion des jardins qui fait bien sûr partie du CA du Mat »

« Ce qui est fédérateur au jardin ce sont les chantiers collectifs, les événements et les crises »

« Les marchés, un outil absolument génial pour l’Oasis. On communique ainsi régulièrement auprès de plein de gens sur les projets de l’association, sur les produits « Fontbarlettes », sur les animations du jardin ouvertes au public même sur les chantiers et sur le compost »

Des jardins familiaux avec un fonctionnement collectif : une originalité
Le Mat Drôme est l’association gestionnaire des jardins familiaux de l’Oasis Rigaud. Le Mat lui-même dispose d’une parcelle qui représente une petite partie de la totalité de la surface des jardins (350 m² sur un total d’environ 4000 m² – produits « Made in Fontbarlettes ») . Les liens entre les jardins alentours et le Mat doivent donc être pensés pour un fonctionnement collectif optimal. Comment cultiver ce lien ?

Des chantiers communs :
Ils ont lieu 3 ou 4 fois par an pour s’occuper de l’espace d’agrément du jardin : taille de la haie et des arbres fruitiers, entretien des allées, mare et tonnelle. Des chantiers hebdomadaires liés à l’aire de compostage sont également organisés par un membre du Mat (puis le compost est redistribué à l’ensemble des jardiniers). Ces chantiers sont des moments de vie collective au jardin.

Une organisation originale :
Il existe un comité de gestion des jardins de l’Oasis Rigaud composé de 6 jardiniers. Un des jardiniers de ce comité est membre du CA du Mat.
Un plan des jardins et une charte signée par l’ensemble des jardiniers permettent à chacun de prendre part au fonctionnement collectif et de respecter les valeurs établies par tous. La réunion annuelle valide les grandes décisions au consensus entre le comité de gestion des jardiniers et l’association le Mat (et la ville de Valence car il existe un conventionnement avec la ville pour l’utilisation du terrain). Tous les jardiniers y participent.

Les membres du Mat reconnus par la communauté des jardiniers :
L’équipe de l’association le Mat (salariée et bénévole) est bien identifiée et chacun est repéré selon ses compétences : le jardinier référent de l’association, Thomas, reste pour tous un référent technique sur le jardinage biologique (permaculture, paillage, amendement, …). Il est présent deux journées par semaine pour le maraîchage de la parcelle du Mat et le pédagogique. Il y a aussi une maître composteur (permanence compost une fois par semaine le mercredi matin), une bénévole « paysagiste » du Mat qui conseille sur les aménagements, …

La circulation des informations entre jardiniers et auprès du public extérieur :
Les informations circulent entre jardiniers, oralement ou bien via des panneaux affichés sur une des cabanes.
Des panneaux à l’entrée du jardin ainsi que la présence sur les marchés à Valence donnent de la visibilité aux activités du jardin après du public extérieur.

Les jardins du Château

D’une manière générale les jardinières et les jardiniers se retrouvent tous les samedis matins au jardin Secret Élise Rivet. C’est un rendez-vous permanent pour ceux qui le peuvent un peu comme une "permanence. Pour assurer un bon fonctionnement associatif, nous nous retrouvons aussi une fois par mois à la MJC de Ménival. Un ordre du jour de chaque réunion est établi qui comprend : un point sur l’état et les chantiers de chaque jardin ; nos relations avec la ville de Lyon, avec nos partenaires dont Le Passe Jardins. C’est aussi l’occasion de faire des échanges de recettes, de graines récupérées auprès d’amis, de voisins, et sur nos pratiques de jardinage. Un compte rendu est établi qui reprend les principales décisions. Il est diffusé à tous les adhérents de notre association.

En moyenne nous sommes entre 15 et 20 présents sur une trentaine de membres.Ces rencontres complètent bien notre rendez-vous du samedi. Et puis il y a cette souplesse que permet l’accès aux jardins grâce aux cadenas à code dont chaque adhérent a connaissance. Dès qu’une personne est disponible dans la semaine elle informe le réseau et invite ainsi d’autres jardiniers à se joindre à elle pour un temps de jardinage.

Des dates de "chantiers" sont aussi planifiées pour des opérations précises qui nécessitent une mobilisation importante. Cet été avec la canicule nous avons organisé une opération : "Arrosage du soir : Bonsoir". C’est ainsi que nous avons pu faire face à cette chaleur et préserver nos légumes en nous retrouvant chaque soir à 4/5 jardiniers pour cet arrosage du soir !

La vie aux jardins suscitent aussi de nombreux pique-nique dès les beaux jours (cet automne, nous avons partagé une soupe de courges issues des jardins, et dégusté une choucroute polonaise maison, c’est aussi cela l’interculturel). Ces pique-nique sont l’occasion de jumeler réunion de travail et convivialité, chacune et chacun apportent des petits plats salés ou sucrés pour là aussi favoriser la convivialité et les échanges culinaires.

Ces dernières semaines quelques jardinières partagent leurs expériences et leurs compétences en matière de tricot histoire de prolonger les relations amicales établies au jardin.


Cette ressource est proposée par :

L’Oasis de Gerland (anciennement La Réserve)

Association gestionnaire  : la Légumerie
Adresse  : 3 Montée des Esses, 69004 Lyon
Personne contact  : Marc Bourgeois
Téléphone  : 06 51 46 36 96
Courriel  : jardin.gerland@lalegumerie.org
Site Internet  : http://www.lalegumerie.org/

Voir la fiche

Jardins de la Providence

Organisme gestionnaire  : Les Jardins ouvriers de Bourg
Adresse  : 6 rue de la Paix, 01000 Bourg-en-Bresse
Personne référente  : Jean-François REBOURS
Téléphone  : Non renseigné
Courriel  : j.rebours@free.fr

Voir la fiche

Jardin Pré Santy

Association gestionnaire  : Régie de Quartiers Euréqua
Association gestionnaire  : Régie de Quartiers EUREQUA
Adresse  : 2, Rue Joseph Chalier – 69008 Lyon
Personne Référente  : Brigitte ROTH
Téléphone  : 04 78 76 45 84
Courriel  : rq@eurequalyon8.fr

Voir la fiche

Les Deux Rives

Association gestionnaire  : Au potager solidaire
Adresse  : 5 avenue des Terreaux, 38270, Beaurepaire
Personne Référente : Evelyne Bordet
Téléphone  : 06 72 01 29 81
Courriel  : ev.bordet@orange.fr
Site Internet  : http://www.aupotagersolidaire.com/

Voir la fiche

Le jardin des Mûrières (AJC)

Association gestionnaire  : Association les Jardins du Château (AJC)
Adresse  : 29, Avenue de Ménival ( MJC Ménival) 69005 Lyon
Personne Contact  : Patrick PAUPY
Téléphone  : 04 72 38 81 61
Courriel  : patrick.paupy@numericable.fr
Site Internet  : http://ajc-lesjardinsduchateau-lyon5.blogspot.fr/

Voir la fiche

Le jardin secret Elise Rivet (AJC)

Association gestionnaire  : Association les Jardins du Château (AJC)
Adresse  : 29, Avenue de Ménival ( MJC Ménival) 69005 Lyon
Personne Contact  : Patrick PAUPY
Téléphone  : 04 72 38 81 61
Courriel  : patrick.paupy@numericable.fr
Site Internet  : http://ajc-lesjardinsduchateau-lyon5.blogspot.fr/

Voir la fiche

Jardin Oasis Rigaud

Structure gestionnaire  : Association Le Mat
Adresse  : 4, allée Séverine 26000 VALENCE
Personne Référente  : Meriem FRADJ : Présidente / Xavier HUBERT : Vice-président
Téléphone  : 07 82 27 55 74 - 06 75 89 91 24/ 06 32 97 20 59
Courriel  : mat.valence@gmail.com
Site Internet  : mat.valence.over-blog.org

Voir la fiche

Le Jardin du Paradis

Organisme gestionnaire  : Association le jardin du paradis
Adresse  : Maison des associations
67 rue St François de Sale, boîte S9
73000 Chambéry
Contact 1 : Valérie Gavéglia (présidente) : 06 81 39 27 93
Contact 2 : Olivier Rouchon (vice-président) : 06 11 50 54 46
Courriel  : lejardinduparadis@gmail.com
Site Internet  : https://www.lejardinduparadis.org/

Voir la fiche

Partager des ressources

Vous avez mené à bien des expériences d’aménagement de jardin, des ateliers, lu un livre ou un article intéressant, vu un film qui mérite d’être conseillé ...
N’hésitez pas à partager avec le réseau en nous retournant par mail le document ci joint

Adhérer au passe-jardins ?

C’est facile ! Retournez-nous le document ci-joint ou réglez directement en ligne ici
Merci !

Le PASSE-JARDINS

131 rue Challemel Lacour - 69008 Lyon
Tél : 04 78 00 22 59
Courriel : contact[at]lepassejardins.fr

- Pour nous trouver

Pour recevoir la Newsletter

* champ requis

Adhérer au passe-jardins ?

C’est facile ! Retournez-nous le document ci-joint ou réglez directement en ligne ici
Merci !

| |  RSS 2.0 | Mentions Légales