Réseau des jardins partagés d'Auvergne-Rhône-Alpes
Accueil > Actualités > [Fin] Que faire chez soi pendant le (dé)confinement ?

[Fin] Que faire chez soi pendant le (dé)confinement ?

Du 13 avril au 20 juin

Le PASSE-jardins

Partageons !

Print Friendly and PDF

Durant ces deux mois de confinement, le PASSE-jardins vous a proposé des idées d’activités à réaliser chez vous pour vous occuper avec vos enfants !

Avec le déconfinement progressif, chacun va petit à petit reprendre ses activités habituelles, en tout cas nous l’espérons, même si pour le moment certains enfants continuent à rester à la maison. C’est pourquoi nous republions cet article qui peut encore s’avérer utile.

N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences et de vos réalisations durant ce confinement à contact[at]lepassejardins.fr ! Vous pouvez aussi nous envoyer des photos que nous pourrons partager sur notre page facebook si vous nous y autorisez !

Fabriquez un herbier

Faites entrer la nature chez vous en récoltant des plantes et confectionnant un herbier ! C’est esthétique, simple, éducatif, et dans un contexte de déplacement limité, pas d’autre choix que de s’intéresser aux plantes qui poussent près de chez nous !

Selon vos envies, l’herbier peut être scientifique, ludique, créatif, esthétique...

Source : Pixabay

Matériel


- Des plantes fraichement récoltées, dans le respect des consignes de sécurité ! intéressez-vous aux plantes de trottoir, aux feuilles des arbres, aux graminées...
- Des ciseaux ou un petit sécateur pour le prélèvement
- Du papier épais pour le séchage
- Des objets lourds pour le séchage (dictionnaires, gros livres...)
- Du papier en feuilles volantes à ranger dans des pochettes si vous souhaitez pouvoir classer vos planches, un cahier si vous les laissez dans l’ordre chronologique.
- Du scotch ou du papier autocollant pour fixer les plantes
- Des stylos pour inscrire des informations

Source : Pixabay

La récolte

Il vous suffit d’être attentif et de repérer des plantes qui vous plaisent autour de vous, puis de les couper proprement.

Attention : Ne ramassez pas d’espèces protégées ou toxiques ! Dans le doute, abstenez vous. Si vous ne savez pas les identifier, une photo et l’application Plantnet vous aidera ! Essayez aussi de ne pas collecter de nombreux spécimens d’une même plante, c’est inutile.

- Si vous souhaitez faire un herbier plus scientifique  : pensez à noter des éléments significatifs sur l’environnement de la plante lors de sa récolte ! pensez aussi à prélever un fruit, une fleur, une feuille, voire des racines si cela est possible.
- Pour un herbier plus créatif, il suffit de ne ramasser que les parties de la plante qui vous intéressent. Vous pouvez ensuite en faire des motifs etc.
- Vous pouvez choisir de récolter les plantes que vous trouvez, ou décider d’un thème  : plantes sauvages qui poussent dans le béton, feuilles, fleurs jaunes...

Si vous ne souhaitez pas ramasser de plantes : il est tout à fait possible de les prendre en photo ou de les dessiner ! Vous pouvez ainsi collectionner des fleurs que vous ne souhaiteriez pas couper.

Source : Pixabay

Le séchage

Mettez rapidement les plantes à sécher après la récolte ! Placez l’échantillon entre deux feuilles de papier épais, buvard ou journal. Il faut prendre garde à bien placer la plante de manière étalée, sans plis.
Appliquez des poids par-dessus.
Il faudra ensuite s’armer de patience  ! un séchage optimal dure environ 3 semaines, mais il vous suffit d’observer vos échantillons en changeant le papier régulièrement pour en vérifier l’avancement.

L’étiquetage

Une fois l’échantillon sec, vous pouvez le placer dans votre herbier ! Vous pouvez le scotcher ou le coller, mais attention à ne plus le déplacer après, cela pourrait l’abimer.
Ensuite, vous pouvez écrire le nom de la plante, en latin ou non, ainsi que les observations que vous souhaitez ! C’est le moment d’être créatif, fabriquez de jolies étiquettes, réalisez des croquis, ou mettez simplement en valeur votre plante.

source : Permillon44 sur Instagram
Exemples de notes :
- nom
- nom du collecteur
- n° de récolte
- localisation et informations sur le lieu de collecte
- caractéristiques de la plante : couleur, odeur, texture, dimension...
- histoire
- symbole
- utilisation
etc !

Pensez à ranger votre herbier dans un endroit sec et à l’abri de la lumière !

Cuisinez zéro déchet !

Vous cuisinez probablement davantage et plus souvent avec ce confinement... C’est peut-être l’occasion de tester de nouvelles choses ! Pourquoi ne pas essayer de réduire vos déchets et utiliser au maximum vos fruits et légumes ?

Source : Pixabay
Attention : il vaut mieux utiliser des légumes frais, de saison et non traités ! Ils auront plus de goût, et surtout ne seront pas recouverts de pesticides. Pensez aussi à bien les laver auparavant.

Les épluchures et tiges d’herbes aromatiques


- Réaliser un bouillon !
C’est très simple et modifiable à souhait ! En vous inspirant du principe, vous pourrez adapter et laisser aller votre imagination.
Il suffit de mettre de côté les épluchures de vos légumes tels que carottes, navets, oignons, panais, poireaux, celeri rave... Vous pouvez les trier pour mettre de côté les parties abimées, mais gardez les parures. Le bouillon aura plus de goût si vous le faites avec des épluchures de légumes variés. Si vous ne cuisinez pas assez de légumes en même temps, vous pouvez congeler vos épluchures au fur et à mesure jusqu’à en avoir suffisamment !
Vous pouvez aussi garder les tiges d’herbes aromatiques, thym, persil, basilic...

  • Tout faire revenir dans une casserole huilée jusqu’à ce que les épluchures colorent.
  • Mouiller à hauteur, y ajouter un bouquet garni, des épices à votre goût
  • Porter à ébullition et laisser ensuite frémir et réduire jusqu’à ce que le bouillon soit assez corsé.
  • Il suffit enfin de passer le bouillon au chinois pour ne garder que le liquide, qui se conserve quelques jours au frigo.
  • Ce bouillon est idéal pour faire cuire des pâtes, mouiller une soupe etc !

- Vous pouvez aussi les travailler en chips ! Notamment les épluchures de pomme de terre et de carottes.

Les fanes

La plupart des fanes se mangent !
L’astuce est de choisir des légumes bios, dont les feuilles sont fraîches et pas trop grosses, elles auront meilleur goût.

Source : Pixabay

- Pour augmenter votre plat d’épinards, vous pouvez y ajouter non seulement des feuilles de blettes, des épinards sauvages ou de l’oseille, mais aussi vos fanes de radis, tiges de betteraves, fanes de carottes ou de navets, feuilles de chou rave... Les tiges peuvent être hachées pour être plus fondantes.
- Le pesto de fanes est un grand classique ! 0n trouve de nombreuses recettes en ligne.
- La soupe de fanes permet de camoufler toute cette verdure, vous pouvez même y ajouter de la salade un peu passée. Par exemple avec 4 pommes de terre, un oignon, de l’ail et une botte de fanes de radis, condimentés selon votre goût, on obtient un potage très vert et délicieux !

S’il vous reste des courges, vous pouvez aussi rôtir les graines avec de l’huile d’olive et quelques épices... Cela fonctionne particulièrement bien avec les graines de courge butternut, qui sont petites et se mangent sans se décortiquer après cuisson !

Les fruits trop mûrs

Les fruits qui commencent à s’abimer peuvent tout à fait être transformés en compotes, incorporés dans des gâteaux... simplement en supprimant les parties trop abîmées.
Les bananes, par exemple, se prêtent particulièrement bien à l’exercice ! Quand elles noircissent, elles sont idéales pour réaliser de la glace, des "banana bread" ou des pancakes à la banane. Par exemple, ces recette de France Inter dans la chronique cuisine d’Elvira Masson

Pancakes vegan à la banane
 
150g farine de blé
50g sucre complet
1 sachet levure chimique
1 banane mûre
200g de lait végétal
15g huile d’olive ou de cuisson
1 cs de graines de lin (optionnel).
1 pincée de sel
 
Mélanger la farine, le sucre complet, la levure, les graines de lin (en option) et le sel dans un bol. Dans un autre bol, écraser la banane à la fourchette, verser le lait végétal et l’huile (huile de tournesol par exemple). Mélanger les deux préparations au fouet. Laisser reposer min 1h. Bien huiler une poêle, attendre qu’elle soit bien chaude et cuire 1 à 2 minutes de chaque côté. Servir nature ou avec des fruits. Vous pouvez aussi zester une orange ou un citron dans la pâte.
 
Glace à la banane avec un seul ingrédient  : une ou deux bananes bien mûres
 
Détailler la banane en petits morceaux de taille égale (c’est important). Les mettre dans un sac de congélation ou autre contenant et les passer au congélateur pendant 6-10 heures. Passer au mixeur suffisamment longtemps pour que la consistance devienne crémeuse-visqueuse. Ajouter un peu de lait, crème ou lait d’amande ou autre. Déguster ainsi ou remettre au congélateur pendant 2 heures afin que la préparation durcisse un peu.

La glace à la banne peut tout à fait servir de base à d’autres glaces, il suffit d’y ajouter du chocolat, de la vanille ou d’autres fruits.

Pour plus de recettes...

- Envoyez-nous vos recettes et astuces pour ne pas gaspiller !
- découvrez le site de la Légumerie.
- Vous pouvez parcourir cet article pour savoir quoi faire avec chaque légume.

Faites germer des céréales et des graines !

Faire germer des plants est assez simple ! C’est une activité parfaite pour les enfants, qui nécessite très peu de matériel, un peu de patience sans être trop long, et permet d’apporter un peu de nature chez soi  ! C’est aussi un moyen idéal pour observer des processus naturels et en apprendre plus sur ce que l’on mange.

Source : Pixabay

Il vous faut :


- des graines : lentilles, haricots secs, pois chiches, blé, courge..., des pépins (citron, pamplemousse, orange...), ou des noyaux (avocat, mangue...) À noter : des graines issues de culture biologique donneront de meilleurs résultats !
- du coton, de l’essuie-tout ou des serviettes en papier
- de l’eau
- un pot (on peut aussi utiliser des boîtes d’oeufs, voire les coquilles des oeufs !)

Si vous souhaitez planter vos graines une fois qu’elles auront germé, il vous faudra aussi
- un pot avec le fond percé
- de la terre ou du terreau

Pour les graines et les pépins :

Disposer du coton dans le fond d’une coupelle ou d’un pot, placer dessus les graines choisies (quelques lentilles, ou un seul haricot par exemple). Sélectionner des pépins propres et non abimés  !
Humidifier le coton sans le noyer, placer les pots dans un endroit chaud, et patienter !
Il faut humidifier le coton tous les jours, ou dès que celui-ci s’assèche. En quelques jours, vous devriez obtenir vos premières pousses ! Vous pouvez alors observer comment chaque graine donne lieu à un germe, la rapidité de la croissance des différentes graines, la formation des feuilles...

Une fois que les graines ont bien germé, il est possible de les transplanter dans de la terre pour continuer leur croissance. Pour cela, détachez-les délicatement du coton en prenant soin de ne pas briser les racines, et déposez-les dans un pot avec de la terre. Recouvrez la graine, maintenez le substrat bien humide.

Si vous voulez faire germer un noyau, la méthode est un peu différente !

Source : Pixabay

Pour l’avocat, choisir un noyau ni brisé ni entaillé, le nettoyer de la chaire et le laisser tremper dans de l’eau chaude (45° - 60°) pendant une demie heure.
Le laisser sécher ensuite jusqu’à ce qu’il ne soit plus humide.
Planter ensuite trois cure-dents dans le noyau de manière à pouvoir le disposer dans un pot sans qu’il ne touche les bords (attention, le noyau est dur et les cure-dents peuvent glisser !).
Remplir le pot d’eau et y placer le noyau, partie pointue vers le haut et la partie arrondie immergée.
Changer l’eau régulièrement  !
Les racines pousseront en premier, et au bout de quelques semaines vous obtiendrez une grande tige produisant des feuilles ! Vous pouvez le planter dans un pot avec de la terre dès que les racines font environ 2cm. À ce moment, il faut continuer à arroser régulièrement.
Vous pouvez alors observer votre tige d’avocat grandir et faire de jolies feuilles, qui indiquent que la plante a soif quand elles sont basses et molles !

Confectionnez de Bombes à graines

Née avec le mouvement des Guerilla Gardeners aux Etats-Unis dans les années 1970, les Bombes à graines sont très faciles à réaliser chez soit ! L’idée est de les lancer dans un endroit plutôt urbain pour participer à la végétalisation de la ville. Vous pouvez également les lancer à la campagne dans un endroit où vous trouvez qu’il n’y a pas assez de fleurs !

Ingrédients :

  • 5 cuillères à soupe de terreau : pour permettre à la graine de se développer
  • 4 cuillères à soupe d’argile en poudre : permet au terreau de rester en boule et maintenir l’humidité dans la bombe
  • 1 cuillère à café de graines : selon la saison, ajouter les graines de vos fleurs préférées !

Confection :

Mélangez tous les ingrédients dans un bol avec de l’eau, pour obtenir une pâte homogène, ni trop sèche ni trop humide, il faut que la bombe se tienne en forme de boule toute seule. Faites de petites boules avec le mélange, de la taille d’un petit abricot par exemple.

Vous pouvez les lancer immédiatement ou les laisser sécher 48h dans une boite d’œufs.

Source : Wikipédia

Retrouvez d’autres propositions d’activités à faire depuis chez vous... :

- Découvrez les activités de la LPO,
- Profitez du printemps pour observer les papillons,
- Apprenez la botanique avec un cours en ligne,
- Vous pouvez aussi toujours consulter nos différentes ressources !


Actualités

Histoires de Nature... à la maison

Du 23 avril au 20 juin

Chez vous !
Voir les détails

Découvrez ce que représentent les jardins partagés

Du 20 avril au 20 juin

Le PASSE-jardins
Voir les détails

Des activités de confinement avec la LPO

Du 20 avril au 20 juin

À vos fenêtres !
Voir les détails

Formations et réunions d’information à la rentrée

Du 1er janvier au 30 juin

Locaux du PASSE-jardins, 131 rue Challemel-Lacour, Lyon 8
Voir les détails

Que faire chez soi pendant le (dé)confinement ?

Du 13 avril au 20 juin

Le PASSE-jardins
Voir les détails

Des initiatives solidaires au temps du confinement

Du 13 avril au 20 juin

Lyon Métropole et département du Rhône
Voir les détails

Participez au défi "Familles à alimentation positive" !

Du 16 septembre 2019 au 30 juin

Lyon
Voir les détails

Apprenez l’autonomie pendant un stage avec Les Semeurs d’escampette !

Du 17 au 21 juin

Les Faures, 38740 Valjouffrey
Voir les détails

Profitez du printemps pour découvrir les protocoles de sciences participatives sur les papillons !

Du 8 avril au 21 juin

Sur vos balcons !
Voir les détails

Besoin de paillage pour vos jardins ?

Du 9 décembre 2019 au 20 juillet

24 rue Paul Descartes, 69190 Saint-Fons
Voir les détails

Le PASSE-jardins accueille une nouvelle stagiaire avec la Boutique des Sciences !

Du 10 février au 31 juillet

Le PASSE-jardins
Voir les détails

Les conseils jardiniers du mois de mai !

Du 13 au 31 mai

Dans vos jardins
Voir les détails

Des nouvelles du Jardin de l’Envol

Du 20 mai au 20 juin

Jardin de l'Envol, 1A rue de la Démocratie, 69200 Vénissieux
Voir les détails

Week-end national de comptage des oiseaux des jardins !

Du 30 au 31 mai

Dans vos jardins !
Voir les détails

Un petit tour au Paradis d’Enfert...

Du 20 mai au 20 juin

Le petit Paradis d'Enfert, rue denfert rochereau, 69004 Lyon
Voir les détails

Participez aux inventaires de l’association Des Espèces Parmi’ Lyon

Du 22 mai au 30 juin

Dans le 1er arrondissement de Lyon
Voir les détails
Voir toutes les dates

Le PASSE-JARDINS

131 rue Challemel Lacour - 69008 Lyon
Tél : 04 78 00 22 59
Courriel : contact[at]lepassejardins.fr

- Pour nous trouver

Pour recevoir la Newsletter

* champ requis

Adhérer au passe-jardins ?

C’est facile ! Retournez-nous le document ci-joint ou réglez directement en ligne ici
Merci !

| |  RSS 2.0 | Mentions Légales